Voici l’été. Tous les magazines parlent de nos formes, de maigrir, perdre des kilos. Ils nous mettent en avant toutes sortes de régimes plus ou moins délirants, pour perdre toujours plus rapidement. La dictature du poids se profile comme chaque été. Et comme tous les ans, nous les femmes, nous allons avoir des sueurs froides ou bien serons mal à l’aise avec notre corps. 

Pourtant ce n’est pas bien souvent une question de poids mais une question d ‘image de nous-même. Alors oui, si on a un vrai surpoids, il convient de faire quelque chose pour notre santé car cela peut avoir des conséquences sur du long terme. Mais bien souvent, quand nous recevons nos clientes, même celles qui  ne sont pas en surpoids, nous parlent de leur mal-être, de leur inconfort vis-à-vis de leur corps. De cette sensation de ne pas rentrer dans les vêtements qu’elles souhaitent, de ne pas être comme sur les magazines, de ne pas s’aimer tout simplement. Et du coup, elles en concluent qu’il faut qu’elles perdent du poids. 

Or bien souvent, ce n’est pas une question de poids mais de forme, de tonicité, de qualité de peau ! Car on peut faire le même poids, voire un peu plus si on se met au sport, et si notre corps est galbé, tonique, l’impression ne sera pas du tout la même. Voilà pourquoi il convient de bien faire la différence entre mincir et maigrir ! Et c’est à nous, esthéticiennes, d’apporter cette réponse et précision auprès de nos clientes pour leur apporter du bien-être et une bienveillance auprès d’elles-mêmes. 

Qu’est-ce que maigrir ?

Maigrir, c’est perdre du poids. C’est une lapalissade me direz-vous. C’est dépenser plus de calories que nous en apportons quotidiennement à notre corps. Donc c’est par ce que nous mangeons que nous pouvons avoir une action sur notre poids. Bref deux solutions : 

– Soit nous mangeons moins que ce que nous avons besoin pour faire notre journée. Donc le corps va aller puiser dans nos réserves de graisses pour transformer celles-ci en énergie dont le corps a besoin.

– Soit nous ne voulons pas nous restreindre à manger moins caloriquement et en moins grande quantité, et nous allons nous dépenser plus, pour augmenter les dépenses énergétiques du corps.

En conclusion, pour maigrir, il faut soit manger moins, soit faire plus de sport. 

Par contre, cela n’aura aucune incidence sur la localisation de la perte des graisses (sauf au niveau du ventre, si nous faisons 15 milliards d’abdos). Mais pour la qualité de peau, aucun résultat de ce côté là.

Qu’est-ce que mincir ?

Mincir n’est pas perdre du poids. Sur la balance, nous n’aurons aucune action. Elle sera toujours au même poids. Mincir, c’est perdre des centimètres à poids constant. C’est tonifier la peau, la rendre plus ferme, plus douce, plus belle. En gros, c’est tout ce que nous ne pouvons pas faire seules. Combien de fois ais-je entendu une cliente me dire : « avec ce régime, j’ai bien perdu, mais pas du tout d’où je voulais ! J’ai perdu des seins, du ventre mais c’était ma culotte de cheval que je voulais voir disparaître » ou bien encore « j’ai plus du tout de cuisses, mais regardez mon ventre, il a à peine dégonflé ! » En gros, les cellules graisseuses, les adipocytes, vont s’alléger. Mais ne vont pas perdre le volume qu’elles ont gagné. La nature a horreur du vide. Elles peuvent grossir jusqu’à 40 fois leur taille et prolifèrent de manière éhontée. 

Or c’est bien souvent ce qui pose problème, non pas le poids, même si nous voulons toujours faire moins (au point de risquer d’être malade ou fatiguée), mais plutôt la silhouette, le petit bidon ou la culotte de cheval qui dépasse de nos vêtements ou qui nous font paraître boudinées.

La solution n’est pas de s’affamer mais de faire des actions localisées sur ces adipocytes qui ont proliféré à des endroits qui ne nous conviennent pas. Et là, entre en jeu toute la qualité de professionnalisme de l’esthéticienne. Je le dis souvent, la cellule graisseuse est comme une boule d’aluminium. Elle est ronde, d’un certain volume, d’un certain poids. Mais si nous la comprimons, nous pouvons la lisser, la diminuer et pourtant si nous la pesons, elle fera toujours le même poids. 

Des solutions existent.

Donc halte à la didacture de la perte de poids. Nous esthéticiennes, nous pouvons vous aider à vous sentir mieux dans votre corps, sans pour autant culpabiliser au moment où vous montez sur votre balance. De nombreuses techniques existent sur le marché et des solutions concrètes peuvent résoudre tous les types de cellulite. De nombreuses esthéticiennes se forment et sont à même de vous aider à perdre ces formes disgracieuses. Mais comment la choisir me direz vous ? Tout simplement lors de la prise de rendez-vous, vous saurez à même de voir la compétence du centre que vous avez appelé. Si au moment de cette prise de rendez-vous, l’institut ne vous propose pas un bilan dans lequel sera posé des questions de mode de vie, de votre historique, sur vos problèmes de santé, fuyez !

A l’heure actuelle, nous avons énormément de solutions à vous proposer pour régler vos problèmes de cellulite. Mais la minceur ne s’improvise pas ! Nous avons une action sur le corps. Ce n’est pas anodin, nous pouvons blesser ou agraver un problème si nous en n’avons pas connaissance. Donc choisissez votre centre esthétique avec la plus grande circonspection ! 

Le bilan est nécessaire pour vous proposer la meilleure cure personnalisée pour vous. Nous ne faisons pas les mêmes techniques à toutes les clientes. La minceur n’est pas une histoire d’amateurisme. Quand vous appellerez l’institut et que vous avez un bilan en bonne et du forme, vous saurez que vous êtes dans un centre sérieux et qu’il vous apportera satisfaction. Vous pourrez confier votre corps en toute confiance.

De l’importance de la formation pour les esthéticiennes.

 Si vous voulez vous lancer dans l’amincissement pour redonner un peu de moral à vos clientes, attention,  il ne suffit pas que d’investir dans une machine. Les fournisseurs vont vous former à leur technique, mais pas à la connaissance théorique de tout le reste. Il convient d’avoir une vision globale de votre cliente. C’est en apprenant à faire un bon bilan, à poser les bonnes questions, à définir le type de peau, de cellulite pour définir les meilleures techniques pour vos clientes. Développons la vision du côté holistique de la personne car c’est la solution en terme de minceur et de résultats à apporter à vos clientes. N’hésitez pas à vous former aussi à cet outil incontournable qu’est le Bilan Miceur Personnalisé.

Conclusion.

Arrêtons de nous pourrir la vie pour soit disant quelques kilos en trop alors qu’il suffit de s’occuper de notre corps, de faire plus de sport, d’aller voir une esthéticienne compétente et de se mettre les bonnes crèmes appropriées pour réparer sa peau. Arrêtons de confondre maigrir et mincir. Perdre du poids ne fait pas tout et entretient une logique de fautes et de contraintes. La didacture du poids entretient notre mal-être, nous pousse à nous sentir mal, à nous faire culpabiliser alors qu’avec quelques actions à bon escient nous pouvons augmenter notre amour de nous-même. Et devenir enfin bienveillantes et à l’écoute de notre corps. 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *