Ma vision de vie

Mon souhait le plus cher : mettre du positif dans votre vie !

Riche d’un parcours atypique et d’expériences multiples, je veux apporter aux femmes que j’accompagne ma vision positive de la vie.

Vous avez parfois le sentiment de ne pas être maîtresse de votre vie ? Vous ressentez une insatisfaction dans votre sphère privée ou professionnelle ? Vous voulez (re)devenir le pilote de votre vie mais vous n’osez pas vous lancer ? Ou vous ne savez pas par où commencer ?

Je comprends ce que vous ressentez car je suis moi-même passée par ces moments de doute et je les ai surmontés. Je mets aujourd’hui cette expérience au service des femmes qui ont besoin de reprendre confiance en elles pour aller de l’avant. Mon métier : créatrice de vie positive !

Le fil de ma vie

J’ai eu des expériences très variées, mais à présent, tout cela prend sens. Amoureuse des lettres, je suis à la fois titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un CAP de libraire. J’ai travaillé quelques années en librairie, puis chez un concurrent d’Amazon, qui s’est fait absorbé par son énorme concurrent. Ensuite, j’ai été coordinatrice logistique des décodeurs de Canal+, un métier qui ne correspondait pas du tout à ma personnalité mais qui m’a inculqué un sens de la rigueur très utile. J’ai tout de même saisi avec joie la proposition de départ volontaire qui m’a été faite !

A la suite de rencontres et après mûre réflexion, j’ai décidé de devenir esthéticienne. Pour moi, aider les personnes à se sentir mieux dans leur corps, c’était avant tout leur permettre d’être mieux dans leur vie. J’ai passé mon CAP en candidat libre et inauguré mon premier institut, Physiobell, en 2006. J’étais spécialisée dans la minceur. Mon activité s’est vite développée et j’ai recruté plusieurs salariées. J’avais par ailleurs fondé une famille et eu trois enfants, deux filles et un garçon.

En 2009, mon mari a souhaité déménager en province. J’ai donc fait quelque temps la navette entre mon domicile et mon institut. De plus, j’ai ouvert un deuxième institut à Nanterre en 2011 avec une associée. Je travaillais de plus en plus pour développer mon chiffre d’affaires, payer les charges… un cercle infernal ! Mon corps a dit stop : double tendinite, hernie discale, canal carpien, et ma tête aussi : j’ai fait un burn-out. Après un arrêt de huit mois, j’ai dû réduire les effectifs de mes instituts et j’ai commencé à remonter doucement la pente.

L’année de mes quarante ans, en 2015, a été un peu le coup de grâce. Mon père est décédé et on m’a diagnostiqué une grave maladie, dont j’ai heureusement guéri. Obligée d’alléger ma charge de travail, j’ai mis en location-gérance mon institut de Nanterre. Une mauvaise affaire qui m’a finalement valu la perte de cet institut ainsi qu’une grosse dette à éponger.

Loin de m’abattre, ces épreuves m’ont fait avancer. Le déclic est venu un jour où une personne de mon entourage m’a reproché un achat nécessaire que je venais de faire en me disant : « Tu ne le mérites pas ». De quel droit quelqu’un d’autre que moi se permettait d’estimer ma valeur personnelle ? J’ai alors décidé de faire un travail sur moi et me suis fait accompagner dans cette démarche. J’ai réalisé que j’aimais mon métier mais que je ne m’estimais pas assez pour récolter à la hauteur de mes efforts et de mes capacités. J’ai décidé d’arrêter de m’épuiser vainement et d’exploiter pleinement mes ressources. En un mot, je me suis « reconnectée » avec moi-même. J’ai créé une nouvelle activité, Physiobell Consulting, dans laquelle je m’épanouis et je me sens utile. Je cours moins et je passe du temps de qualité avec mes enfants. Divorcée, je suis une maman « de vacances » et j’assume totalement ce statut plutôt inhabituel.

Et vous, prête à prendre un nouveau départ ?

Mon parcours a été jalonné de nombreux événements, heureux et moins heureux. J’ai démontré ma capacité à voir le positif en toute chose, à rebondir, à savoir, si nécessaire, renoncer à un certain confort afin de me réaliser. Aujourd’hui, je mets mon expérience, mon empathie et ma qualité d’écoute au service des esthéticiennes qui veulent mieux développer leur activité et qui ont besoin d’y voir plus clair et de femmes qui, comme je l’ai moi-même vécu, ont besoin de retrouver l’estime d’elles-mêmes et la maîtrise de leur vie.

Je leur propose pour cela différentes solutions, parmi lesquelles elles choisissent celles qui correspondent le mieux à leurs aspirations et à leurs contraintes : J’ai développé une formation complète en vidéo : « Booster sa vie en trois mois », avec des informations essentielles et des exercices pratiques pour évoluer concrètement. Pour celles qui préfèrent un programme plus léger, j’ai conçu de petites formations thématiques, également en vidéo. Pour les femmes souhaitant aborder un point précis de manière personnalisée, je propose des séances de coaching d’une heure par skype. Enfin, j’ai ouvert un groupe Facebook réservé à mes stagiaires, où elles peuvent me poser toutes leurs questions.

Ma plus belle récompense, ce qui m’encourage à poursuivre sur cette voie, ce sont les retours de mes clientes, comme cette femme qui m’a dit récemment : « Cet accompagnement m’a permis de lever des blocages qui m’empêchaient d’avancer depuis vingt ans. »

Pour les esthéticiennes, je fais des formations de spécialisation adaptées pour qu'elles puissent développer leur chiffre d'affaire et vivre pleinement de leur passion à faire belle les autres femmes. J'ai créé ma première formation Bilan Minceur Personnalisé, en présentiel ou en e-learning pour celles qui n'ont pas le temps de fermé leur institut.

Envie, vous aussi, de retrouver le chemin du bonheur ? Contactez-moi ou retrouvez-moi sur ma chaîne Youtube ou ma page facebook 

Florence Ansar

Esthéticienne et Formatrice

 

 

 

© Copyright 2017 - Physiobell' consulting

Contact  |  Mentions Légales