Endosphères Therapy

Je rencontre Françoise Andrieu d’Endosphères Therapy qui a en charge la distribution de cet appareil italien sur le salon Beauty Forum. C’est Fatia Romeu de « Paradis d’une femme » qui me la présente, toujours à l’affût des nouveautés esthétiques. Cet appareil vient d’Italie me dit-elle. Il est déjà largement diffusé dans le monde mais fait son entrée timidement sur le sol français.

Intriguée par la forme de la pièce à main, elle va m’expliquer le processus et sa collaboratrice va me faire une séance sur mon point faible : mon ventre. Petite disgression sur cette partie de mon corps. Mon ventre est la partie sur lequel je fais tous les tests appareils car il a été très abîmé par les grossesses, brûlé par une séance de cryolypolyse (voir article sur cet épisode). Sa peau est très relâchée et étant une bonne androïde dès que je reprends du poids, je reprends des centimètres. Donc un bon paramètre pour tester n’importe quelle machine minceur et anti-âge.

Séance

Revenons donc à la séance. L’appareil se présente sur roulette, d’envergure moyenne, au niveau d’une cabine, c’est largement acceptable. Il a un bras qui se termine par un gros cylindre que l’esthéticienne va passer sur les zones à traiter. Dans cette poignée se trouve un cylindre qui tourne sur lui-même dans lequel se trouve 55 sphères de silicone positionnées en alvéoles. Cela est très important pour l’effet de la séance m’explique la praticienne.

Pièce à main endosphères

Et elle commence à me passer la pièce à main sur mon ventre et continue ses explications. Le principe de l’appareil est des microvibrations compressives. Le sens de rotation et la pression employée dans celle-ci font en sorte que la microvibration soit transmise aux tissus cutanés et en-dessous ; la fréquence, qui se mesure par la variation de la vitesse du cylindre, génère la microvibration; la bonne combinaison de ces forces, unie au temps d’application, définit l’intensité du traitement esthétique qu’on souhaite faire sur la cliente.

Ce n’est ni invasif, ni douloureux. Effectivement moi qui suis sensible, je ne peux pas dire que ce soit douloureux. Par contre,petit bémol (à faire attention pour les esthéticiennes) un échauffement de ma peau se fait sentir car la séance se fait pratiquement « à sec ». Elle a juste posé un peu d’huile (mais en si faible quantité qu’on ne peut pas trop la compter). Et la sensation est un peu désagréable à la fin de la séance. Pour une peau très abîmée comme la mienne, je pense qu’il serait souhaitable d’en mettre un peu plus. De même qu’à la fin de la séance, mettre une crème raffermissante serait plus confortable.

Endosphères n’a pas de cosmétiques spécifiques. Les esthéticiennes sont libres de mettre leurs cosmétiques après la séance. Mais lors de cette séance faite par la marque, pas de crème après. Cela chauffe vraiment. Pour celles qui souhaitent investir et le confort de vos clientes, appliquez une des vôtres.

Effets et résultat

Mon impression subjective a été positive. J’ai eu l’impression d’être passée sous un rouleau « compresseur ». Mais une sensation agréable de massage, actif, tonique. La peau est légèrement hyperémique et chauffe. Je sens que cela a travaillé. D’ailleurs les 48 heures suivant, j’ai vraiment la peau qui continue à travailler et l’effet est visible sur mon relâchement tissulaire. La qualité de peau a changé. Le résultat est visible, j’ai même des courbatures au niveau de mes abdos. Cela a été une séance vraiment active.

Explication du fournisseur des effets de sa technique. Françoise m’explique les effets de son appareil. Plusieurs effets sont combinés lors de la séance. Un effet drainant grâce à la rotation des billes sphériques qui va réactiver la circulation lymphatique. Un effet vasculaire réalisé par une sorte de gymnastique vasculaire. Il y a rétablissement des échanges métaboliques, de l’apport en oxygène dans les tissus et une amélioration de la microcirculation. Un effet antalgique grâce aux microvibrations, va activer les récepteurs sensoriels présents dans le derme et cela va déclencher une diminution de l’inflammation des tissus, donc des douleurs. Et le dernier effet, un effet remodelant grâce aux mouvements effectués par l’esthéticienne et la microvibration de la pièce à main. Cela entraîne une réponse sur les plans musculaires sous-jacents qui renforce l’action de défibrosage des tissus. Les effets seront un remodelage tonique du corps.

Les plus / les moins de ce fournisseur

L’appareil est dans les prix hauts du marché. Appareil à haute technicité qui mesure la densité des tissus pour adapter la fréquence la plus optimale pour la cliente. C’est un investissement. Mais qui concurrence les appareils de palper-roulé avec aspiration qui peuvent fibroser les clientes s’ils sont mal pratiqués.

Par contre, et c’est un vrai plus. Endosphères a une politique d’implantation innovante. Françoise met à disposition trois semaines l’appareil dans votre institut avec des journées portes ouvertes pour lancer la prestation chez vous. Si cela ne vous convient pas, elle le reprend. Le risque de lancement est minimal. A ma connaissance, c’est le seul fournisseur qui fait cela. De plus, elle a à coeur de former toujours plus ses dépositaires avec des journées de formation spécifiques pour vous aider à vendre. Elle est très proche de ses dépositaires avec une volonté de booster leur point de vente.

Conclusion

Si vous cherchez une alternative au palper-roulé mécanique, c’est un bon appareil qui tient ses promesses. Il y a un temps d’adaptation pour la prise en main mais cela est habituel pour toute technique spécifique très pointue. Je vous conseille d’aller le tester sur un prochain salon. C’est une technologie à suivre. De plus, comme elle s’implante, peu de centres en sont, pour l’instant, dépositaires. Vous ferez la différence des esthéticiennes environnantes, qui optent pour le palper-roulé mécanique vu partout, si vous l’adoptez.

Partager