Regardez beaucoup plus loin pour être beaucoup plus proche.

Voilà le thème de la Journée de la Beauté par le Cew.

L’idée est de se démarquer et de regarder les macros tendances permet d’avoir une longueur d’avance, tant dans nos instituts, que par les marques ou nos fournisseurs.

Je vous fais un résumé de celles-ci en reprenant les grandes idées qui s’y sont dessinées. Il va falloir se positionner car ce sont les grandes tendances des 10 prochaines années.

Stéphanie Gabriel de Beautystreams a ouvert cette journée. Elle nous a amené le fil conducteur et je m’appuie sur son édito pour vous résumer tout ce qui s’est dit dans cette journée intense.

Pendant 15 minutes, elle va nous décoiffer et nous asséner des chiffres qui font froid dans le dos : 

  • les consommateurs ne seraient pas affectés si 77% des marques disparaissaient.
  • 76% des consommateurs souhaitent que les marques aient un impact notable sur la qualité de vie et le bien-être.
  • 90% des consommateurs attendent du contenu, mais plus de la moitié du contenu est aujourd’hui considéré comme « dépourvu de sens ».
  • En Europe, seulement 32% des marques ont réussi à gagner la confiance des consommateurs, 33% en Amérique du nord, 81% en Asie du Sud est et 79% en Amérique Latine, soit une moyenne de 57%.

Pour elle, la construction de l’engagement se fait autour de 4 piliers :

  • L’expérience : la satisfaction produit en terme de bénéfices fonctionnels et émotionnels, l’expérience d’achat, d’utilisation, etc….
  • Le sens : l’engagement que la marque ou la société a dans notre monde, le consommateur doit voir les bénéfices « individuels » mais aussi collectifs. 
  • La connexion : avoir un ton de voix cohérent, un contenu pertinent et le faire savoir à sa communauté.
  • L’attention : cela passe par l’écoute des consommateurs, un dialogue et même une co-création et aussi l’anticipation des besoins. 

Pour pouvoir anticiper ses besoins, il convient d’étudier les macro-tendances du marché, cad ce qui va se passer dans les 3 à 10 ans. Ces macros-tendances sont des mouvements profonds et durables qui créent la Société et l’Homme de demain. Elles résultent des avancées socio-culturelles, scientifiques, technologiques , biologiques, etc. Et elles auront un impact majeur sur l’industrie de la beauté de demain. 

Ces macros-tendances sont à l’ordre de 5. Elles me permettent de résumer la journée.

1- La première, c’est celle de la nouvelle humanité. La biotechnologie, le clonage, les organismes génétiquement modifiés…. Bientôt nos produits cosmétiques pourront peut-être « hacker » le fonctionnement de nos cellules afin qu’elles se comportent de manière différente ? Apparemment, des recherches sont à dépasser la limite de Hayflick qui avait prouvé qu’une cellule normale était programmée pour se diviser un certain nombre de fois avant de mourir (entre 50 et 70 fois). Nous approchons-nous de l’immortalité ? Cela pose le problème de l’objectif des produits skin care. Qu’apporter à ses clientes si elles ne vieillissent plus, quel est l’axe de développement à apporter dans nos services ? Autant de questions, tant cette vision est vertigineuse. On parle de l’or gris dans les prochaines années. Des études ont montré que 60% de la consommation mondiale sera faite par les plus de 60 ans d’ici quelques années. Alors, toujours à vouloir rajeunir sa clientèle ?

2- La seconde est celle de la transformation. Tout dans notre monde va vite change vite. Tout est mutable, tout se transforme. Il y a des nouveaux langages, des émoticônes. Sommes-nous à la page pour communiquer avec nos clients ? Savons-nous être sur la même longueur d’onde ? Développons-nous les bons services pour notre clientèle fluctuante ? Il est important de sortir de nos entreprises pour aller respirer les tendances qui s’annoncent. Les consommateurs deviennent des consomm’acteurs. Ils ne sont plus des bénis oui-oui. Ils vérifient ce que vous dites, ce que vous leur proposez. Cela demande d’être encore plus pointus, plus professionnels, plus compétents. Et bien formez-vous ! Sortez dans des journées de réflexion données par les revues de la profession, par la chambre de commerce, par la chambre des métiers. Il est important d’aller voir ce qui se fait en dehors de notre institut afin de comprendre l’évolution du marché. Nous ne pouvons plus faire cette économie. 

Cette sur-connexion va aussi de pair avec une impression grandissante de solitude. Jamais autant de personnes ne se sont sentis aussi seules. D’où le besoin d’appartenir à une communauté. Si nous communiquons bien, nous pouvons développer notre communauté qui va fédérer autour de votre institut et de vos marques. Donnez du sens, montrez votre philosophie, votre éthique. En un mot, positionnez-vous !

3- Le Digi-réel. Saviez-vous que les enfants qui sont nés après 2011, sont appelés la génération alpha ? Et des études ont montré qu’ils appréhendent le monde en mélangeant le réel et le virtuel. Pour eux, l’intelligence artificielle fait partie de leur vraie vie. Alexa sait chuchoter, cela en dit long. D’ailleurs des applications nous permettent de nous rendre compte de comment on serait maquillée si on achète tel ou tel produit. On peut scanner notre peau et faire un diagnostic hyper précis du taux de déshydratation ou de la profondeur des rides. Bref le monde est devenu hyper digitalisé. Ne pas l’utiliser fait passer limite pour un « has-been ». Comment faire pour rentrer dans le monde numérique sans tomber dans la déshumanisation ? C’est une des questions à laquelle il faudra répondre. Il n’y a qu’à regarder la campagne publicitaire de K. Klein. 

4- La symbiose avec la nature. Le fait que l’urgence est dans la protection de la planète n’est plus à démontrer. La green écologie arrive. Et bientôt ce seront ceux qui n’auront pas pris le train en marche qui seront montrer du doigt. La planète hurle. Nos jeunes générations militent et descendent dans la rue pour nous rappeler de la protéger. Il n’y a jamais eu autant de militantisme et d’activisme auprès de si jeunes enfants. Avez-vous un projet de mettre votre institut dans l’économie durable ? Faites-vous des efforts pour l’environnement ? Le communiquez-vous auprès de vos clients ? Avez-vous opter pour une marque qui est dans une logique d’engagement. Elle peut, certes, ne pas tout bien faire mais est-elle dans la transparence de ses process, de ses produits, de leurs traçabilités, etc? Il va y avoir un marché de consom’acteurs qui deviennent responsables et qui sont très exigeants vis-à-vis de nos efforts à contribuer à descendre notre empreinte carbone. C’est une clientèle exigeant mais très fidèle si vous montrez que vous êtes cohérent et transparent. Soyez en avance, programmez le changement dans vos instituts, des personnes compétentes sont là pour vous y aider.

5- L’holisticité. L’être humain a besoin de se reconnecter avec lui-même. La relaxation, les médecines alternatives, le new age sont une tendance de fond pour remettre de l’humain dans cette société digitale. Besoin de reconnection avec soi-même. Besoin de soins naturels, profonds. Vous pouvez créer votre bulle de bien-être en proposant à vos clients une expérience holistique qui peut entraîner leurs 5 sens dans une farandole de soins.

Comme vous le voyez, les 5 macros-tendances de demain sont bien différentes. Mais si vous vous positionnez sur l’une ou plusieurs d’entre elles, vous ferez la différence et vous pérenniserez votre entreprise.

Partager