Retour sur le congrès des nouvelles esthétiques 2019

Voilà 15 jours qu’est passé un des événements majeurs de l’actualité de l’année et je n’ai pas encore fini de traiter tout ce que j’y ai vu. Que ce soit des fournisseurs, des nouveautés, des rencontres avec des amis ou des incontournables « figures » de l’Esthétique. Tout le petit monde de notre domaine y était rassemblé.

Je ne le répéterai jamais assez, pour être une esthéticienne à la pointe il faut …. sortir de son institut. Et oui, je sais, cela peut paraître bizarre au premier abord mais sortir de son petit cocon, nous permet de prendre de la distance avec notre quotidien, de sortir la tête du guidon et d’apporter de la lumière quand on n’y voit plus très clair.

Ce congrès permet plusieurs choses :

  • La première est de voir ce qu’il se fait de nouveau. Et même si vous ne voulez pas innovez cette année ou même investir, le fait de savoir ce qui se fait sur le marché et de savoir pourquoi vous ne le prenez pas, va vous permettre de l’expliquer à vos clientes. Cela permettra de vous positionner sur votre domaine d’expertise et d’approfondir votre positionnement auprès d’elles. J’ai essayé de voir toute l’offre du marché. Seulement essayé, car ils étaient nombreux les exposants de minceur et d’anti-âge. Les nouveautés étaient surtout les appareils combinés, mais mis à part un appareil sur les ondes de choc dont je vous parlerai très prochainement, les techniques restent les mêmes,.
  • La deuxième est les rencontres. C’est le moment où vous allez croiser plus de 28 000 personnes passionnées d’Esthétique. Elles viennent de toute la France pour participer à ces trois jours, il y a toujours quelqu’un à croiser. De plus, les soirs après le congrès, des soirées s’organisent pour continuer les rencontres. J’ai eu le plaisir d’assister à celle de Marie-Laure Brana de Bellyst le dimanche soir, qui est toujours une réussite en la matière. Elle réunit des membres de son groupe facebook, le Ggib, dans un restaurant du 8e arrondissement, et cette soirée permet à des gérantes d’instituts de toute la France de converser. J’ai aussi pu revoir ou croiser énormément d’amies esthéticiennes et de stagiaires le long des allées. Même si nous restons en contact tout au long de l’année, se voir physiquement n’est pas pareil. Cela vous permet aussi de clarifier votre offre. Quand l’autre vous demande où vous en êtes, il faut bien savoir lui expliquer ce que vous faites et où vous voulez aller les prochaines années. Le dire, l’exprimer à l’extérieur par la parole vous permet de vous positionner et donc d’y voir plus clair.
  • La troisième va être d’aller aux conférences, démonstrations et aux formations qui sont données tout au long du salon. C’est aussi un moment où vous pouvez voir des pratiques que vous ne connaissez pas ou que vous souhaitez approfondir. Vous pouvez vous former sur un sujet en particulier ou voir un point précis directement avec le fournisseur. Bref c’est un moment aussi d’apprentissage théorique pour approfondir vos connaissances, donc votre compétence. Or pour être considérée comme une experte dans vos domaines privilégiés, il faut se remettre en question et se former encore et encore. Nous ne sommes jamais trop formé sur notre métier. C’est grâce à la répétition de nos connaissances, de nos gestes, de nos pratiques que notre expertise se met en place. Nous gagnons aussi en maturité quand nous augmentons nos connaissances.
  • La quatrième c’est que vous verrez en direct vos fournisseurs. Bien souvent, vous ne voyez que le commercial qui passe dans votre salon. Mais là, c’est l’occasion d’aller sur le stand, voir même de rencontrer le directeur ou un dirigeant. Vous pourrez donc régler des questions de logistiques, approfondir votre connaissance des appareils et poser vos questions en direct. Les connaître physiquement va vous permettre d’avoir une relation plus pérenne et plus valorisée que des échanges de mails ou de téléphone. C’est toujours plus qualitatif.

En résumé, aller dans ce genre de manifestation va vous permettre d’augmenter votre compétence par :

  • La connaissance théorique
  • Les relations développées
  • Les rencontres
  • La découverte des autres techniques.

C’est important pour votre positionnement dans votre institut et à l’extérieur, sur l’offre que vous offrez par rapport à vos « concurrents ». Cela assoit votre compétence et votre expertise.

Oui ce sont des jours « pris » sur votre activité, mais ne vous méprenez pas, ce ne sont pas des jours perdus. Vous thésaurisez pour l’avenir tant pour vos choix d’innovation que de stratégies d’entreprise.

Partager